« Con la Frente marchita » est un petit chef d’oeuvre du poète espagnol, ici en photo,  Joaquim Sabina, exilé dans les années 70 en Argentine suite à une protestation contre le régime franquiste de l’époque.

La chanson, ici interprétée par Adriana Varela, évoque les souvenirs d’un temps déjà enfui, l’absence de quelqu’un qu’on tenait à revoir, le marché aux puces de San Telmo, l’amour pour le Rio de la Plata, et la chanson de Gardel « Revenir avec le front marqué ». Regardez, écoutez… Superbe !
Extrait :
« Aquellas banderas de la patria de la primavera,
a decirme que existe el olvido, esta noche han venido.
Te sentaba tan bien, esa boina calada al estilo del « Che ».
Buenos Aires es como contabas, hoy fui a pasear,
y al llegar a la Plaza de Mayo me dio por llorar
y me puse a gritar: « Dónde estás? »